Voici 7 situations où tu ne respectes sûrement pas les règles de bienséance, sans même t’en rendre compte

Nous avons tous appris à quoi sert une fourchette, on sait tous que le petit gibier peut se manger avec les doigts, mais il y a sept règles de “l’étiquette” que nous croyons bien suivre, et sur lesquelles nous nous trompons.

1. Laisser passer une dame dans l’ascenseur.


 

 

Si tu penses qu’en agissant ainsi, tu te comportes comme un vrai gentleman, eh bien tu as tort. L’ascenseur est une source de risque élevé et est potentiellement dangereux, donc la première personne à devoir y entrer est l’homme. Et c’est la personne qui se tient le plus près des portes qui doit sortir en premier, quel que soit son sexe.

2. Dire “À tes souhaits”.


 

En famille ou avec des amis proches, il est acceptable de dire “À tes souhaits” lorsque quelqu’un éternue. Dans les autres cas, une personne éduquée agira comme si elle ne s’en était pas rendu compte. Parfois, elle pourra éventuellement proposer un mouchoir d’une manière très délicate, mais rien de plus.

3. Tutoyer les adolescents.


 

Il faut s’adresser à toute personne de plus de 12 ans que tu ne connais pas en la vouvoyant, même si c’est un étudiant à qui tu demandes l’heure, ou un jeune stagiaire qui travaille dans ton entreprise. Si tu ne le fais pas, tu enfreins une règle importante de l’étiquette.

4. Te couvrir la bouche avec la main droite quand tu tousses.


 

La main droite est considérée comme la main dite “sociale”, puisque c’est celle que nous serrons à une personne quand nous la saluons. Si auparavant tu as toussé ou éternué en te couvrant la bouche avec cette main, alors tu donneras de nombreux germes à cette personne. Pas top…

5. Passer le poivre sans le sel.


 

Ou l’inverse, passer le sel sans le poivre. Dans un cas comme dans l’autre, les règles de l’étiquette à table supposent que le sel et le poivre doivent toujours être ensemble. Par conséquent, n’oublie jamais de donner également le poivre lorsque tu passes le sel à quelqu’un.

6. Mélanger le sucre en tournant la cuillère.


 

Tu es tellement concentré à ne pas toucher les bords de la tasse que tu ne soupçonnes même pas ton erreur. Les mouvements de la cuillère ne doivent jamais être circulaires, mais doivent aller et venir comme un pendule. De cette façon, le sucre se dissoudra plus rapidement, et il sera plus facile de ne pas frapper la cuillère sur les bords de la tasse.

7. Féliciter la mariée.


 

C’est assez surprenant, mais selon les règles de l’étiquette, il suffit de ne féliciter que le marié. On souhaite bien entendu que la mariée soit heureuse, mais la raison est simplement romantique. Puisque l’homme est censé avoir réussi à conquérir sa femme avant de l’épouser (ou l’inverse, mais laissons un peu de chevalerie), c’est à lui qu’il faut présenter ses félicitations les plus sincères.

Alors ? Quelles règles de bienséance ne respectais-tu pas ? Partage tes réponses avec nous dans les commentaires !

Natalia Kulakova

Dodaj komentarz

Twój adres email nie zostanie opublikowany. Pola, których wypełnienie jest wymagane, są oznaczone symbolem *